dimanche 27 septembre 2015

Soleil vert


Harry HARRISSON

Résumé : 

Tandis que l'humanité s'apprête à entrer clans le troisième millénaire, la surpopulation est devenue telle que les ressources naturelles ne suffisent plus à couvrir ses besoins. La nourriture et l'eau sont rationnées, il n'y a plus de pétrole, plus guère d'animaux. Trente-cinq millions de New-Yorkais, pour la plupart sans emploi ni logement, se battent pour survivre. Andy Rush a un travail, lui. Tous les jours, avec les autres policiers de sa brigade, il part disperser les émeutes de la faim qui se produisent lors de chaque nouvelle distribution de nourriture de synthèse. Alors, qu'importe si un nabab aux activités louches s'est fait descendre ? S'il parvenait à attraper le meurtrier, Andy le remercierait presque pour services rendus...


x Science-Fiction x Anticipation x
x J'ai Lu x Coll. Nouveaux Millénaires x 
x Juin 2014 x 316 pages x


Mon avis :


Comment un roman de presque 50 ans 
(écrit en 1966 et publié en en France en 1974)
peut être aussi actuel ?


Quand l'un des bibliothécaires met en évidence un classique de l'anticipation sur un rayon, j'ai tendance à me laisser tenter. Et bien m'en a pris !

L'auteur a un style assez concis, ce qui le rend plus percutant.
En effet, les détails de ce nouveau Manhattan sont donnés au fur et à mesure et on découvre cet environnement pré-apocalyptique par le biais de la vie quotidienne des personnage principaux.

H. Harrisson a pris le prétexte du polar pour nous proposer un roman d'anticipation sombre et oppressant.

J'ai eu quelques difficultés à rentrer dans le livre. Mais, une fois dedans, impossible de le lâcher.

Les personnages principaux essaient de survivre tant bien que mal : entre un flic qui subit sa vie et les heures supp' avec peu de moyens et de soutiens, un jeune affamé qui a fait une bêtise, une belle femme vivant au sein de l'élite qui sacrifie son confort et un vieil homme relativement pragmatique.

Même s'il s'agit d'un roman à plusieurs voix, on revient le plus souvent sur l'histoire du policier Andy Rush puisqu'il est lié à chaque personnage, de manière assez directe.

Le personnage qui m'a le plus touchée est le colocataire d'Andy, le vieil homme, qui semble avoir connu l'époque que nous vivons aujourd'hui.

Ce qui m'a le plus marquée, c'est que les problématiques abordées sont toujours aussi actuelles.
Qui n'a jamais entendu parler des problèmes qui seront liés à la surpopulation dans quelques dizaines d'années (accès à l'eau, superficie des cultures, diminuer la production/consommation de viande, pénurie de toutes les ressources qu'elles soient naturelles ou non, contraception...) mais aussi les conséquences de la pollution (eaux polluées, effet de serre...) ?

Pourtant, le livre a été écrit dans les années 60 !

Pour la petite histoire, le roman se passe en 1999. Heureusement, nous n'en sommes pas encore là. Pour autant, l'environnement de Soleil vert, bien que sombre, paraît tellement probable que cela fait réfléchir.

En version originale, le titre est Make room ! Make room ! ce qui signifie Faites de la place ! Personnellement, je trouve que le titre VO correspond mieux à l'histoire que le titre francophone...


PS : Je n'ai jamais vu l'adaptation en film
Ça vaut le coup ?

PPS : Il faut bien l'avouer,
la couverture J'ai Lu respecte
vraiment l'ambiance du récit.


Musique : Immigrant song - Led Zeppelin