samedi 17 octobre 2015

L'homme terminal

Couverture L'Homme terminal
Michael CRICHTON


Résumé :

Harry Benson souffre de crises d'épilepsie qui le rendent hyperviolent. Et il ne garde aucun souvenir de ses accès d'agressivité.

Décidé à s'en sortir, Benson s'est porté volontaire pour une experience inédite. Au Los Angeles Hospital, un groupe de scientifiques pensent pouvoir prévenir et guérir ses crises en lui greffant un cerveau électronique.

Mais l'opération comporte des risques...


x Anticipation x Thriller x
x Pocket x Thriller x Novembre 2012 x
x 288 pages x


Mon avis :

Je l'avoue :
Quand j'ai emprunté ce roman d'anticipation,
je ne savais pas que M. Crichton était
l'auteur de Jurassic Park et
le créateur de la série Urgences.
(Shame on me !)

Quand j'ai commencé ma lecture, j'ai trouvé le style d'écriture un peu "typé années 70".
Heureusement, au bout de quelques dizaines pages, l'intrigue fut assez captivante pour ne plus y faire attention.

Oui, seulement après des dizaines de pages.
Le début est un peu lent...
Mais l'intensité va crescendo
dans la seconde moitié du récit !

Je me suis quand même prise au jeu du chat et de la souris grâce à la découpe du livre en 4 parties qui correspondent aux 4 jours de l'opération et de ce qu'il s'est passé par la suite.

Dans ce roman, nous suivons Janet Ross (Coïncidence avec  le nom "Doug Ross" qui est le personnage joué par G. Clooney ?), psychiatre, qui fait partie du groupe de scientifiques qui s'occupent du cas Benson.
Dès le début, elle s'oppose à cette opération, sans parvenir à convaincre ses collègues.

L'auteur en a fait, comme tous les autres personnages, une caricature : une femme au caractère fade, les infirmières non conciliantes avec les femmes médecins mais obéissantes avec les hommes, le policier pas très malin, etc.

L'intrigue est bien ficelée. Les bases sont posées pendant la première partie, puis vient la partie "thriller" avec la tension, caractéristique à ce type de roman, sur les trois jours suivants.

C'est un roman d'anticipation et thriller que je conseillerais pour ceux qui souhaitent débuter la lecture de ces genres. Pour les habitués, vous verrez la fin dès les premiers chapitres, si ce n'est dès les premières lignes.

Malgré tous ces défauts,
la lecture a été agréable et
je n'ai pas pu lâcher le livre
avant la fin tellement j'étais captivée !


Musique : All works out - The Riptide Movement