samedi 11 juin 2016

Une année chez les Français

Couverture Une année chez les Français
Fouad LAROUI

Résumé :

C'est en 1970 que le ciel tombe sur la tête de Medhi Khatib. Ébloui par l'intelligence et la boulimie de lecture de son jeune élève, son instituteur s'est battu comme un lion pour lui obtenir une bourse d'interne dans le prestigieux lycée Lyautey de Casablanca, réservé aux enfants des hauts fonctionnaires français et des familles les plus influentes du régime marocain.



x Contemporain x
x Pocket x 2011 x
x 287 pages x

Mon avis :

Rien de mieux que de découvrir un auteur du Maroc
après avoir passé quelques temps sur place.

C'est tendre comme une corne de gazelle.
C'est naturel comme du tride.
C'est charmant comme une thé à la menthe.


Certes, il s'agit d'une fiction et non d'une réelle biographie, mais j'ai ressenti de la tendresse envers le personnage principal, Mehdi, qui subit un véritable choc des cultures.

Le Maroc, ce n'est pas que les Medina et les hôtels-tout-inclus. C'est aussi des petits villages dans les terres où la langue relève du dialecte et où les traditions sont très présentent.

Voilà pourquoi j'ai aimé que l'auteur prenne ce prétexte pour nous montrer qu'on peut surmonter la barrière de la langue et des préjugés.

Des sujets lourds sont abordés, toujours par un biais enfantin et naïf dont l'auteur a le secret.

Le seul point qui m'a dérangée, ce sont les rêveries incessantes du protagoniste dans les premiers chapitres. Heureusement qu'elles s'arrêtent assez tôt dans le récit car elles n'apportent rien, ni à l'histoire ni pour l'appréhension de la culture marocaine.

C'est tendre, absurde et léger.
C'est un appel à la tolérance et à la culture.


Vous auriez des œuvres écrites par des
auteurs marocains à me conseiller ?


Musique : Daddy knows - Samia Tawil